06 64 46 91 51
06 64 46 91 51
Bertrand BARAY
Sexothérapeute - Gestalt praticien- Thérapie en individuel ou en couple
Coaching professionnel

Séxothérapie
Un désir si fragile

"Depuis des siècles, les hommes ont peur des femmes et pour vaincre cette peur, pour la résoudre, ils n'ont pas hésité à sacrifier le désir féminin, unique moyen qu'ils aient trouvé pour se rassurer.  Malheureusement, en faisant cela, ils se sont privés du même coup de la possibilité de vivre une sexualité riche basée sur l'échange avec leur compagne. Cruel dilemme auxquel sont confrontés bon nombre d'hommes à notre époque.

En effet , l'émancipation féminine et la libération des mœurs ont fait surgir des forces qui , jusque-là,  avait été soigneusement verrouillé. D'un côté des hommes s'en réjouissent. De l'autre, ils tremblent devant cette perte de repères qui fragilise les fondations de leur domination virile "
"Les hommes ont toujours pressenti, à juste titre,  une capacité érotique très importante chez leur compagne. Contrairement à eux dont les zones érogènes sont très largement concentrées autour du pénis, l'ensemble du corps des femmes peut-être le siège d'une grande sensualité.

 

Elle se plaignent d'ailleurs fréquemment que l'approche masculine soit trop rapidement ciblés sur les organes génitaux. Se "droit au but" les laisse frustrées car il les prive d'un énorme pan du plaisir sexuel féminin. De plus,  la caresse patiente de tout le corps provoque un éveil progressif nécessaire pour,  qu'au final, l'intensité de l'excitation soit maximale.

L'accès au plaisir, certes plus lent, que chez l'homme semble aussi beaucoup plus intense.
La perception de cette complexité et de cette richesse inquiète les hommes. ils se sont souvent ignorant et maladroit, craignant ainsi de décevoir leur compagne. Mais sur-tout cette force potentiel a de quoi provoquer leur crainte. Vont-ils être capable de les satisfaire ? Seront ils à la hauteur des aspirations de leurs partenaires ? D'autant plus que ces femmes insatiables sont douées, paraît-il,  de la capacité d'avoir plusieurs orgasmes à la suite sans épuisement.
À l'inverse, les hommes connaissent après chaque orgasme une période réfractaire, phase d'inexcitabilité où la stimulation sexuelle reste inefficace.
Bien sûr, l'érection peut revenir et un nouveau coît est possible mais cette répétition est limitée et l'épuisement est au bout du chemin. Point de ça chez la femme qui peut enchaîner à la suite plusieurs orgasmes, rebondir sur son plaisir sans affaiblissement apparent.
On voit apparaître là le vieux mythe de la mante religieuse dévorant son mâle après l'amour et repaissant de sa semence. L'homme à la sensation qu'il pourrait y laisser sa peau sans toutefois réussir à satisfaire sa compagne d'où peut-être la question récurrente des hommes se cachant derrière une apparente sollicitude as-tu pris du plaisir es-tu complètement satisfaite et si la femme n'était pas comblé quelles en seraient les conséquences les pensées les plus folles Vienne dans l'esprit des hommes.
Tout d'abord cette créature insatiable doté d'une sexualité débordante pourrait mettre la société humaine en danger en effet comment une femme uniquement en proie à son désir pourrait-elle se consacrer à sa famille et élever sagement ses enfants.
Cette crainte la religion la souligner très tôt en dénonçant la "concupiscence féminine" et en décrivant les femmes comme des êtres "lubrique diabolique" qu'il fallait absolument encadré par une morale sévère.

D'ailleurs la solution la plus simple consistait à les détourner de leur sexualité. Mais, on l'a vu, le résultat est bien triste, non seulement pour les femmes mais aussi pour les hommes.

extrait du livre "Un desir si fragile" les secrets du désir au féminin du dr GHISLAINE PARIS 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.