Bertrand BARAY
Sexothérapeute - Gestalt praticien- Thérapie en individuel ou en couple Coaching professionnel

Qu’est-ce que la confiance en soi dans l’intimité amoureuse ?

03 Jan 2022 Bertrand BARAY COACHING

Manque de confiance en soi en amour

Dans cet article, je vais vous parler de l’impact négatif que peut engendrer sur le couple le manque de confiance en soi de l’un des partenaires.

Qu’est-ce que la confiance en soi, l'estime de soi et l’image de soi ? Pourquoi cela peut influencer les relations intimes du couple ?

Confiance en soi : c'est le sentiment intérieur que vous éprouvez vis-à-vis de vous-même. Il permet de satisfaire le besoin de sécurité vis-à-vis de l'extérieur, de l'inconnu et du futur. Sans confiance en vous, sans cette sécurité, il est difficile d'oser, de vous affirmer sereinement. Vous restez dans l'attente, le pessimisme et le défaitisme. La confiance en soi se mesure lorsque nous sommes confrontés à notre environnement. C'est notre capacité à essayer, à tenter et à affronter. La confiance en soi, c'est la capacité à faire face à l'adversité. C'est notre aptitude à s'engager dans l'action.

Plus vous réussissez, plus vous atteignez des objectifs, plus vous renforcez votre confiance. La confiance en soi, c'est votre conviction de mener à bien vos projets. Il ne peut pas y avoir de confiance en soi sans une bonne estime de soi.

Estime de soi : c'est la valeur que vous vous accordez. Elle satisfait le besoin de reconnaissance. Avec une faible estime de soi, vous ne pouvez pas vous sentir reconnu dans votre environnement. Il vous est impossible de vous sentir intelligent, compétent, efficace, brillant. De plus, vous communiquez ces carences, ce qui fait que les autres ne vous font pas confiance.

Ce que vous êtes parle plus fort que ce que vous dites :

  • Comment vous vous voyez (vos qualités et vos défauts) ?
  • Comment vous vous jugez (positivement ou négativement) ?
  • Comment vous vous traitez ?
  • Face aux échecs, comment prendre soin de vous ?
  • Etes-vous bienveillant avec vous-même ?

Il est important d'apprendre à se connaître, de s’accepter avec ses qualités et ses défauts et que les défauts ne deviennent pas des complexes. Même imparfait, je peux exister avec les autres. C'est ce qu'on appelle l'auto-bienveillance qui nécessite également l’amour de soi.

Amour de soi : vous avez besoin d'aimer et surtout d'être aimé. Si vous ne vous aimez pas, il y a de fortes probabilités que vous ayez du mal à aimer quelqu'un d'autre que vous. Vous aurez également du mal à vous sentir aimé par vos proches ou par un inconnu. Il y aura souvent un doute. De plus, vous risquez d'attirer ou d'être attiré par des gens qui ne vous aime pas et cela dans n'importe quel cadre : famille, école, travail, amour.

Vous l'avez compris, il n'y a pas de confiance en soi sans une bonne estime de soi et une bonne estime de soi sans un amour de soi. La timidité, c'est le résultat des carences dans les trois domaines cités ci-dessus. N'ayez pas peur de vous aimer davantage, vous ne deviendriez pas un égoïste furieux ni un égocentrique suffisant.

Les relations intimes : il y a plusieurs formes de relations intimes. La relation amoureuse en est une. Le degré d’intimité de nos relations se mesure à la force du lien qui nous unit aux autres. De là, découle une variation allant des liens forts comme ceux qui unissent les parents et les enfants ou les amoureux, aux liens faibles, comme ceux qui lient les collègues de travail ou les camarades d’école, en passant par les liens d’intensité intermédiaire, comme ceux qui existent entre les amis.

La relation intime en amour, c'est la capacité d'échanger, d'être dans la transparence, de vivre de la réciprocité avec l'autre et oser laisser transparaître sa vulnérabilité quand on est en lien. La relation intime commence lorsque nous sommes prêts à ouvrir notre paysage interne à l'autre.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que je me cache ?
  • Est-ce que je suis vraiment moi lorsque je suis avec l'autre ?
  • Est-ce que j'ose être plus vulnérable en montrant qui je suis vraiment ?

Si nous avons eu des blessures durant notre enfance, provoquées bien souvent par des adultes (pas simplement des parents), nous ne nous autorisons plus à être transparent, à être soi pour être aimé et donc nous créons une image, ce que nous appelons en Gestalt un “faux self”, afin de ne pas vivre la souffrance.

type d'attachement

Comment un style d'attachement insécure peut amener un des partenaires à se sacrifier pour plaire et s’accommoder à l’autre ?

Les liens d’attachement : alors que les parents sont le plus souvent les figures d'attachement pendant l'enfance, les partenaires amoureux deviennent les figures d'attachement à l'âge adulte dans la mesure où ils sont :

  • La cible de la recherche de proximité.
  • Une source de protection, de confort, de soutien et de soulagement des besoins.
  • Une base sécurisante, qui encourage l'individu à poursuivre ses propres buts dans le contexte d'une relation de confiance.

Par ailleurs, les relations amoureuses chez les adultes seraient caractérisées par l’interaction de trois systèmes comportementaux : le système d’attachement, le système sexuel et le système de soin et d'attentions portées à l'autre.

 

Comment le manque de confiance engendre de la peur, des doutes, de la jalousie, des frustrations liés souvent à la dépendance affective ?

L’estime de soi et la confiance en soi sont de loin les facteurs les plus décisifs pour l'épanouissement de vos relations amoureuses. Plus vous vous estimez vous-même, moins vous avez besoin de preuves d'amour. Vous êtes donc de plus en plus apte à mettre une juste distance entre vos besoins et les besoins des autres. De cette manière, vous avez également la capacité de filtrer les informations négatives qui peuvent venir de vos proches ou partenaires ou encore d'une personne extérieure. Dans une relation, chaque personne a en quelque sorte la responsabilité, le défi d'investir en lui-même, afin d'augmenter sa conscience et son écoute de lui-même, la connaissance et le respect de ses besoins ainsi que l'appropriation de ses actes.

L'estime de soi et la confiance en soi constituent un rempart contre la jalousie, la violence et la dévalorisation extrême après un rejet ou un échec amoureux. Elles contribuent à une appréciation plus juste des qualités du conjoint. Apprécier l'autre à sa juste valeur, c'est constituer une amélioration du bonheur conjugal dans le couple surtout lors des premières années.

 

Les étapes pour renforcer la confiance en soi :

  • Apprenez à vous connaître, à être vous-même, avec vos qualités mais aussi vos faiblesses.
  • Acceptez qui vous êtes.
  • Apprenez à vous aimer, à vous respecter, à être responsable de votre vie et à l’écoute de votre ressenti.
  • Mettez de la clarté dans ce que vous voulez vraiment pour vous et dans vos relations.
  • Arrêtez de vous saboter en vous comparant aux autres.
  • Listez vos peurs, ce qui vous bloque.
  • Éloignez-vous d’un environnement toxique.
  • Renforcez vos domaines de connaissances (lectures, vidéos, livres audios, formations).
  • Passez à l’action, jours après jours !

 


Articles similaires

Envoyé !

Derniers articles

Les aliments qui boostent la testostérone et la libido

Comment faire un cunnilingus parfait ?

Plaisir féminin : devenir un super amant en connaissant les zones érogènes

Les sextoys : un atout pour avoir confiance en soi au lit

Comment faire jouir une femme avec un petit pénis ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.